webOSfrance, Palm Pre, Palm Pixi, TouchPad, HP Veer, et webOS


Leo Apotheker: "HP ne s'interdit pas de licencier webOS à d'autres compagnies"

Actualités
Publié par


Leo Apotheker / crédit photo: HP
Leo Apotheker / crédit photo: HP
Dans le cadre de la conférence D9, organisée par le site All things digital, Leo Apotheker, grand manitou de chez HP, s'est livré à une séquence trèèès intéressante de questions réponses.

Ce qu'il a dit lors de cet entretien public n'est ni plus ni moins qu'une BOMBE lâchée dans le monde de la high tech. Et ce, à quelques jours de l'annonce de iOS 5 et à quelques heures de la présentation de windows 8.

Je vous livre ici les passages plus parlants pour la communauté webOS et je continue mon analyse après.

Walt: Parlons de webOS; HP a été un groupe très dynamique pendant des décennies, mais vous avez été principalement une entreprise de hardware. Vous avez acquis cet OS et je pense que c'est un bon OS, mais il était dans les mains de Palm, qui n'avait pas d'argent. [...] Vous avez de l'argent, vous avez des ingénieurs, un reseau de distribution. La mauvaise nouvelle c'est que vous êtes une entreprise géante [ndlr: juste avant Leo Apotheker évoquait la part qu'avait dans les revenus de HP, les produits destinés au grand public]. Quelle sont vos plans pour webOS? L'OS existe sur des téléphones, il va être transposé sur des tablettes. Vous êtes dans une situation identique à celle d'Apple: vous n'avez pas à payer de licence pour un OS, vous construisez un système sur le cloud, vous tenez toute la chaîne du début à la fin. Est-ce là ce que vous voulez?

Leo: Oui et nous voulons en faire de même pour l'entreprise. Mais laissez-moi vous donner un contexte un peu plus précis au sujet de webOS. Nous avons acheté un OS très avancé. Probablement le meilleurs des OS aujourd'hui, conçu pour être connecté au web. La seule chose que je regrette est que HP ne se soit pas présenté sur le marché plus rapidement avec Palm et webOS — Cela aurait rendu ma vie plus facile (rires).
J'ai essayé de protéger Palm de la bureaucratie. Et nous sommes maintenant prêts à donner à webOS son primetime. Et ceci n'est qu'un commencement! Ce à quoi nous voulons parvenir est cette connectivité globale. [...] Nous voulons créer cet écosystème entier autour de webOS. Mais nous irons au-delà de ça... Nous allons aussi le porter sur des PC.

Walt: Est-ce que cela remplacera Windows?

Leo: Au début, cela ne sera qu'une surcouche de Windows [ndlr: le présupposé ici est comme vous l'aurez compris qu'il y aura un après sans Windows...]. Et webOS sera aussi sur toutes les imprimantes que nous commercialiseront. Elles deviendront des appareils connectés très cools.

[...]

Walt: Tout cela a l'air très intéressant. Mais comment cela est-il perçu à Redmond [ndlr: siège de Microsoft]?

Leo: Vous devriez appeller Steve [ndlr: Steve Balmer, CEO de Microsoft], il vous donnera une meilleure réponse. Nous sommes de très bons partenaires avec Microsoft.

Walt: Cela ne les rend-il pas nerveux que vous soyez dans le business des OS maintenant?

Leo: Mais nous continuons de faire des PC Windows. Toutefois, le marché est en train d'évoluer, le business des PC grand public est à une croisée des chemins. Et le monde classique auquel nous nous sommes tous habitués, le monde Wintel, est en train de voir une sérieuse compétition apparaître.

[...]

Walt: Dans le marché des smartphones, vous battez-vous pour la troisième place ou est-ce encore trop tôt?

Leo: Nous pensons que webOS est génial et que les gens vont l'adopter. [...] C'est un marché en pleine croissance, il y a de nombreuses opportunités. Nous allons donc d'abord devenir troisième, avoir les utilisateurs, avoir les développeurs. Une fois que nous serons dans le jeu, nous nous batterons pour la première place [ndlr: HP ne s'estime donc pas encore dans le jeu. Le lancement du Touchpad, du Veer et du Pre 3 sont donc pour webOS un nouveau départ].

Après avoir dit que Palm n'avait pas les moyens de donner cette dimension à webOS, Leo Apotheker a ensuite répondu à une série de questions, dont une de la part de Joshua Topolsky que je vous laisse découvrir en vidéo.

Leo Apotheker dit clairement qu'il n'y a aucune raison de penser que webOS n'a vocation à fonctionner que sur des produits HP.
"I happen to believe WebOS is a uniquely outstanding operating system and there's no reason to believe the only hardware that can run it is HP." 

Comme si les affirmations de Leo Apotheker ne suffisaient pas, quasi simultanément, lors d'un autre évènement organisé par le fondeur Qualcomm, John Rubinstein a précisé que même si HP ne comptait pas se lancer dans le business des OS à licencier, HP pourrait choisir un à deux partenaires "spéciaux". Rubinstein précise toutefois qu'ils ne licencieront pas webOS à un partenaire qui lance des produits sur Android et sur Windows Phone. "Nous voulons un partenaire qui veut vraiment délivrer un écosystème unique."

Le fait de licencier webOS sur des smartphones signifie-t-il que HP arrêtera de produire ses propres smartphones? La question peut se poser. Avec Apple et RIM qui ont choisi de garder un OS propriétaire. Google et Microsoft qui ont choisi de licencier leur OS sans construire pour autant leur propre smartphone (les Nexus S restant de marque Samsung), HP se place dans un cas de figure semblable à Nokia avec Symbian. Symbian est en effet le seul OS que nous connaissions à la fois "propriétaire" et licenciable. La différence entre Nokia et HP?? Nokia s'est fait lâcher par tous ses partenaires, tandis que HP se fait courtiser par des grands noms comme Samsung!

Source

Christos I.
Platform agnostic, touche à tout, s'intéresse à tout En savoir plus sur cet auteur



1.Posté par Lui le 02/06/2011 03:02
Nokia s'est fait lâcher, mais avant de se faire lâcher des grands noms comme Samsung étaient membres du projet....

2.Posté par Christos _ le 02/06/2011 03:12
Oui mais le projet Symbian by Nokia étant sans lendemain, Samsung s'est barré. Et ce même Samsung est intéressé par webOS. C'est donc? qu'ils croient chez Samsung à la stratégie de HP? je vous laisse tirer vos propres conclusions

3.Posté par jerem06 le 02/06/2011 08:47
"Rubinstein précise toutefois qu'ils ne licencieront pas webOS à un partenaire qui lance des produits sur Android"

Samsung fait des smartphone WP7et Android... Je ne vois pas quel constructeur qui ne soit pas sur Android pourrait être intéressé...

4.Posté par Christos I. le 02/06/2011 09:47
c'est beaucoup plus complexe qu'il n'y parait. Aucune porte n'est fermée. Et même cette phrase qui parait créer un critère spécifique, doit être prise avec des pincettes. Ca peut être Samsung comme ZTE ou huawai, htc etc... Samsung ayant montré un intérêt et l'ayant annoncé publiquement, ca peut tout de même être eux

5.Posté par Christos I. le 02/06/2011 10:08
En somme, le message qu'il a voulu faire passer serait plutôt le suivant: "les mecs vous voulez webos? Il va falloir investir dedans et proposer quelque chose en retour pour notre écosystème".

6.Posté par -moi- le 03/06/2011 00:06
Tout ce que j'espere, c'est que personne de touchera à l'interface de webOs ( quand on voit le cas android, au secours! )... Et qu'il y ai des contraintes précises sur le matériel pour que les applications puisse fonctionner sur toute les machines.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

< >

Dimanche 21 Décembre 2014 - 15:26 Le retour en force de Palm confirmé

Actualités | Applications | Divers | Matériel | Test | Tutoriel | WebOS | Edito | DevCast








webOSfrance : RT @WiFiHotzones: Found a #Chinese #manufacture to build #webOS #routers! Min order 4k units. #Router needs minor redesign to bring down ma…
Lundi 27 Février - 15:44
webOSfrance : RT @WiFiHotzones: Retweet if you'd buy a #webOS based #wireless #touchscreen #router Lets see how much interest exists for this! @pivotCE…
Jeudi 23 Février - 20:55
webOSfrance : RT @WiFiHotzones: To make the #WebOS #wireless #router a reality we would need to (#sell) #Crowdfund via #Kickstarter around 2,500 #touchsc…
Jeudi 23 Février - 20:54














Créer une app


Les autres sites du groupe : News-Mobiles, AccessOWeb et En 1 image
Retrouvez l'actualité de l'iPhone 5S de l'iPad Mini et du Samsung Galaxy S4